Un sinistre…que faire ?

Plénita est à vos côtés en cas de sinistre

Dégâts des eaux

Nos conseils « Prévention » :

En cas de sinistre de dégâts des eaux, vous devez comprendre l’origine des dégâts pour arrêter ou faire arrêter rapidement l’écoulement. Il faut fermer le robinet d’arrivée d’eau et en cas de sinistre important, couper l’électricité. Si le logement est complètement inondé ou si le logement d’où vient la fuite est vide et inaccessible par exemple, les pompiers peuvent être appelés.

La fuite doit être réparée dans les plus brefs délais pour éviter une aggravation des dégâts.

Il faut conserver les justificatifs de réparation de la fuite et ne rien jeter, l’assureur et l’expert ayant besoin d’un maximum d’indications pour estimer les dommages.


De même, il convient d’attendre le passage de l’expert ou l’accord préalable de l’assureur avant de remettre en état les peintures, moquettes et papiers peints et pour laisser les surfaces inondées sécher.


Vous devez nous déclarer le sinistre dans les cinq jours ouvrés et ce, conformément à l’article L.113-2 du Code des Assurances.

Afin d’être indemnisé le plus rapidement possible, vous devez remplir un constat amiable dégât des eaux, comme pour un accident de voiture. Remplir un constat amiable facilite le règlement parce qu’il rassemble tous les renseignements sur le sinistre : circonstances, nature des dommages, coordonnées des assureurs des personnes en cause… Pour une bonne lisibilité des deuxième et troisième feuillets, il est recommandé d’utiliser un stylo à bille.

Pour bien remplir votre constat, reportez-vous aux indications figurant au verso du formulaire. N’oubliez pas de le signer. Les signatures lui donnent son caractère amiable et contradictoire. Une fois signé par les intéressés, le constat amiable dégât des eaux leur est opposable.

Les feuillets A et B doivent être adressés aux assureurs concernés dans les cinq jours ouvrés à compter de l’événement et, de préférence, par lettre recommandée. Le dernier feuillet est destiné au syndic ou au gérant ou, à défaut, au propriétaire de l’immeuble.

Dès réception de ces éléments, le sinistre sera enregistré auprès de la compagnie.

Un expert pourra être missionné par l’assureur.

Bris de Glaces

Nos conseils « Prévention » :

En cas de sinistre de dégâts des eaux, vous devez comprendre l’origine des dégâts pour arrêter ou faire arrêter rapidement l’écoulement. Il faut fermer le robinet d’arrivée d’eau et en cas de sinistre important, couper l’électricité. Si le logement est complètement inondé ou si le logement d’où vient la fuite est vide et inaccessible par exemple, les pompiers peuvent être appelés.

La fuite doit être réparée dans les plus brefs délais pour éviter une aggravation des dégâts.

Il faut conserver les justificatifs de réparation de la fuite et ne rien jeter, l’assureur et l’expert ayant besoin d’un maximum d’indications pour estimer les dommages.


De même, il convient d’attendre le passage de l’expert ou l’accord préalable de l’assureur avant de remettre en état les peintures, moquettes et papiers peints et pour laisser les surfaces inondées sécher.


Vous devez nous déclarer le sinistre dans les cinq jours ouvrés et ce, conformément à l’article L.113-2 du Code des Assurances.

Afin d’être indemnisé le plus rapidement possible, vous devez remplir un constat amiable dégât des eaux, comme pour un accident de voiture. Remplir un constat amiable facilite le règlement parce qu’il rassemble tous les renseignements sur le sinistre : circonstances, nature des dommages, coordonnées des assureurs des personnes en cause… Pour une bonne lisibilité des deuxième et troisième feuillets, il est recommandé d’utiliser un stylo à bille.

Pour bien remplir votre constat, reportez-vous aux indications figurant au verso du formulaire. N’oubliez pas de le signer. Les signatures lui donnent son caractère amiable et contradictoire. Une fois signé par les intéressés, le constat amiable dégât des eaux leur est opposable.

Les feuillets A et B doivent être adressés aux assureurs concernés dans les cinq jours ouvrés à compter de l’événement et, de préférence, par lettre recommandée. Le dernier feuillet est destiné au syndic ou au gérant ou, à défaut, au propriétaire de l’immeuble.

Dès réception de ces éléments, le sinistre sera enregistré auprès de la compagnie.

Un expert pourra être missionné par l’assureur.

Vol – Vandalisme

Nos conseils « Prévention » :

En cas de sinistre de dégâts des eaux, vous devez comprendre l’origine des dégâts pour arrêter ou faire arrêter rapidement l’écoulement. Il faut fermer le robinet d’arrivée d’eau et en cas de sinistre important, couper l’électricité. Si le logement est complètement inondé ou si le logement d’où vient la fuite est vide et inaccessible par exemple, les pompiers peuvent être appelés.

La fuite doit être réparée dans les plus brefs délais pour éviter une aggravation des dégâts.

Il faut conserver les justificatifs de réparation de la fuite et ne rien jeter, l’assureur et l’expert ayant besoin d’un maximum d’indications pour estimer les dommages.


De même, il convient d’attendre le passage de l’expert ou l’accord préalable de l’assureur avant de remettre en état les peintures, moquettes et papiers peints et pour laisser les surfaces inondées sécher.


Vous devez nous déclarer le sinistre dans les cinq jours ouvrés et ce, conformément à l’article L.113-2 du Code des Assurances.

Afin d’être indemnisé le plus rapidement possible, vous devez remplir un constat amiable dégât des eaux, comme pour un accident de voiture. Remplir un constat amiable facilite le règlement parce qu’il rassemble tous les renseignements sur le sinistre : circonstances, nature des dommages, coordonnées des assureurs des personnes en cause… Pour une bonne lisibilité des deuxième et troisième feuillets, il est recommandé d’utiliser un stylo à bille.

Pour bien remplir votre constat, reportez-vous aux indications figurant au verso du formulaire. N’oubliez pas de le signer. Les signatures lui donnent son caractère amiable et contradictoire. Une fois signé par les intéressés, le constat amiable dégât des eaux leur est opposable.

Les feuillets A et B doivent être adressés aux assureurs concernés dans les cinq jours ouvrés à compter de l’événement et, de préférence, par lettre recommandée. Le dernier feuillet est destiné au syndic ou au gérant ou, à défaut, au propriétaire de l’immeuble.

Dès réception de ces éléments, le sinistre sera enregistré auprès de la compagnie.

Un expert pourra être missionné par l’assureur.