Plenita

30 ans après la catastrophe de Tchernobyl…

30 ans après la catastrophe de Tchernobyl…

Aujourd’hui, nous commémorons les 30 ans de la catastrophe nucléaire ayant ravagé la ville de Prypiat, plus connu sous le nom de la catastrophe de Tchernobyl.

Au cours des décennies passées, l’Europe s’interroge encore sur les maladies engendrées suite aux échappées toxiques.

Le Rapport Greenpeace paru en 2006, présente l’analyse de 60 scientifiques originaires du Bélarus, d’Ukraine, de Russie et d’autres pays. D’après les études de 500 scientifiques référencées, ce rapport démontre que l’impact sanitaire de la catastrophe de Tchernobyl est largement sous-estimé par l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA).

En effet, il semblerait que les affirmations de l’AIEA et de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) minimisent l’impact réel de cette catastrophe : « 54 morts, 400 irradiés et 4 000 cancers de la thyroïde ».

Vient à s’ajouter à ce rapport des études épidémiologiques concluant que la catastrophe a entraîné 200 000 morts supplémentaires et qu’il faut s’attendre à plus d’un quart de million de cancers à venir, dont environ 100 000 cancers mortels radio-induits, sur ces territoires.

Enfin,nous notons que l’ampleur exacte de la catastrophe de Tchernobyl demeure incertaine à ce jour. Dores et déjà, des preuves irréfutables montrent que l’accident a eu un impact important sur la plus grande partie de la planète et sur la santé de millions de personnes « deux milliards d’humains, au moins, touchés par les retombées radioactives ».

Pour plus d’informations, consultez la page : www.chernobyl-day.org

Un projet ? on vous rappelle

Vous souhaitez joindre un conseiller, pour nous faire part d'un projet.

Service disponible du lundi au vendredi de 8h30 à 13h00 et de 14h00 à 17h30

Votre téléphone