Plenita

La chute de plain-pied, un risque pour l’individu et sa structure

La chute de plain-pied, un risque pour l’individu et sa structure

Dans un premier temps, les chutes de plain-pied constituent des accidents de travail. Ces chutes peuvent se manifester de plusieurs façons : glissades, trébuchements, faux pas, pertes d’équilibre…

Cependant, la chute de plain-pied peut avoir des conséquences graves pour le salarié victime et aussi pour la structure qui se devra d’indemniser l’individu. Tous les secteurs d’activités sont concernés. Chaque année, les chutes de plain-pied représentent 1/5 ème des accidents du travail avec arrêt. Parmi eux, dix sont des accidents mortels pour l’individu. 

Il n’existe pas de moyen efficace pour éviter ces chutes. Cela-dit, il est nécessaire d’analyser les risques liés aux chutes au sein de l’entreprise et ainsi mener une campagne de prévention contre celle-ci. Bien que ces facteurs ne soient pas forcément évidents à trouver, il s’agit d’analyser le lieu de travail et le comportement des salariés pouvant provoquer une chute de plain-pied (sol sale ou encombré, déplacement rapide, transport d’objet, éclairage insuffisant, attention focalisée sur une autre tâche que le déplacement…). L’élément qui va provoquer la chute peut paraître bénin, et la survenue de l’accident provient le plus souvent de la combinaison de nombreux facteurs d’origines diverses.

Il est donc nécessaire d’une part pour les individus de l’organisation de rester concentrés sur les différentes actions à exécuter au sein de l’entreprise. L’équilibre, le développement des réflexes et le temps de réaction sont nécessaires afin d’éviter ces dangers. Les dirigeants de la structure se doivent d’élaborer une analyse globale des situations de travail et de sensibiliser leurs groupes à ces risques. 

www.inrs.fr

Un projet ? on vous rappelle

Vous souhaitez joindre un conseiller, pour nous faire part d'un projet.

Service disponible du lundi au vendredi de 8h30 à 13h00 et de 14h00 à 17h30

Votre téléphone